top of page

Sur la route de la spiritualité hindoue ... chapitre 2

Dernière mise à jour : 17 juin 2021


Au centre du temple, le lingam, objet dressé d'apparence phallique, sans grande ambiguïté, représentation classique de Shiva, en tant que "Brahman", l'Absolu, l'Âme Universelle. On note ici toute l'ambivalence de ce Dieu, ascète, renonçant, mais représenté par un phallus et figure majeure du tantrisme.


Ambivalence encore, lorsque le lingam dressé et potentiellement créateur s'associe au yoni, symbole de la Déesse Shakti, de l'énergie féminine. Leur union représente alors, à l'image de Shiva, la totalité du Monde. Vous remarquerez d'ailleurs souvent le visage "androgyne" de Shiva, manifestation de cette dualité. Sans la Shakti, Shiva ne serait pas capable de lever le petit doigt ...


Créateur et à la fois destructeur dans la traditionnelle Trimurti hindoue (Brahma, Vishnu et Shiva), ce dernier est à l'évidence le Dieu par excellence pour ses dévots, les shivaïtes. On reconnaîtra également Shiva à son trident et il sera souvent associé au damaru, petite percussion nous rappelant la pulsation de la création du Monde et le rythme de sa destruction.


Durant la pooja (la prière rituelle), le lingam reçoit des offrandes de fleurs, de fruits et de sucreries. Il se doit d'être constamment arrosé de lait, de miel ou de beurre clarifié. Les systèmes sont ingénieux pour permettre l'humidification par l'eau, en dehors des pots habituels que vous pouvez voir sur la photo ci-dessus. Cette nécessité tient au fait, et nous y reviendrons plus loin, que l'un des récits originels de la célébration de Shiva raconte qu'un chasseur s'étant perdu dans une forêt sombre, ne trouva d'autre solution que de se réfugier à la nuit dans un arbre de bilva (cognassier du Bengale ou baël) pour se protéger des animaux sauvages. Afin de ne pas risquer de s'endormir et de tomber, il pleura toute la nuit et il arrosa un lingam naturel de ses larmes. Il jeta également des feuilles de l'arbre devenu sacré et les dévots le font encore afin de vénérer leur Dieu Shiva.


Les lingams de lumière ou jyotirlinga, sont particulièrement sacrés en Inde. L'un d'eux se trouve à Grand Bassin.

Lingam de Grand Bassin


D'autres Dieux entourent le lingam et chaque dévot prie en fonction de sa croyance et de sa demande. Ainsi, Ganesh, le plus aimé des Dieux, reconnaissable à sa tête d'éléphant, est connu pour supprimer les obstacles et il est vénéré avant toute entreprise ou pour l'achat d'un véhicule ... routier cette fois. De la même manière, Saraswati sera vénérée avant tout examen scolaire.



Ganesh, fils de Shiva à Grand Bassin


34 vues0 commentaire
bottom of page