Rakhi !


Rakhi ou Raksha Bandhan, est une fête célébrée par les pratiquants de l’hindouisme mais aussi du jaïnisme, chaque année, pendant le mois de Shraavana, cinquième mois du calendrier hindou, qui commence fin juillet, premier jour de la pleine lune, et s’achève la troisième semaine d’août, lorsque débute la prochaine pleine lune. Bon nombre d’Hindous jeûnent pendant cette période en l’honneur du dieu Shiva et de son épouse, la déesse Parvati (généralement le lundi et le mardi).

Rakhi, une célébration des liens du coeur : significations et enjeux familiaux

Rakhi, qui peut être littéralement traduit par « lien de protection », symbolise le lien fraternel qui existe entre un frère et une soeur et, plus largement, entre deux individus se considérant comme tel. En effet, le lien fraternel peut être à la fois biologique : frère et soeur, cousin et cousine germains – puisque dans la parenté hindoue, les cousines et cousins germains sont placés dans la même lignée parentale que les frères et soeurs – mais aussi amical. Il transcende alors le lien génétique et s’étend au-delà du cercle familial, symbolisant les liens du coeur. La célébration de Rakhi échappe alors à l’obligation socio-familiale pour devenir un véritable choix entre deux personnes désirant volontairement, et publiquement, affirmer le lien d’amitié et d’affection qui les unit. Il s’agit alors d’un homme et d’une femme, s’appréciant particulièrement et se choisissant mutuellement comme frère et soeur de coeur, mais également d’une femme et son époux, d’un disciple avec son guru ou guide spirituel, d’un dévot avec son dieu…

Je citerai ainsi l’exemple de Claire – française vivant à Maurice depuis plus de 25 ans – qui fête depuis de nombreuses années Rakhi avec deux amis chers à son coeur, qu’elle considère réellement comme des frères :

« J’aime le fait de nouer ce bracelet et j’attends ensuite la photo que publient mes deux frères de coeurs avec leurs bracelets, ceux de leurs soeurs de sang et les miens (…) Pour moi Rakhi représente les liens forts de l’affection et de la tendresse entre frères et sœurs, et pour ceux que je considère comme tels. L’amitié sincère est une des valeurs les plus importantes dans ma vie. Nouer un bracelet de Rakhi a une réelle importance pour moi, Plus qu’un symbole, c’est un acte d’engagement et de tendresse. Quelle belle façon de célébrer un attachement qui n’est pas charnel mais authentique et intense ! » Claire C. août 2018.

Rituels festifs : choix du rakhi et déroulement

La célébration de Rakhi est un moment privilégié où chaque participant va témoigner de son affection envers son frère et sa soeur biologique et/ou de coeur. Chaque soeur se fait alors une joie, parfois des semaines ou mois à l’avance, de choisir minutieusement un bracelet ou rakhi – sorte de cordon de cérémonie symbolisant concrétement le lien qui les unit à leurs frères – veillant à ce que celui-ci soit différent chaque année. Auparavant simple cordon rouge (couleur relative à la spiritualité), le rakhi se décline aujourd’hui en une multitude de formes, devenant même un véritable petit bijou. À noter que si frères et soeurs sont éloignés géographiquement, celles-ci ne manqureont pas d’envoyer, par voie postale, le rakhi à leur(s) frère(s).

Traditionnellement, la célébration de Rakhi se déroule chez les parents ou chez le frère aîné, si ceux-ci sont décédés ou encore, les soeurs se déplacent ensemble ou à tour de rôle, chez leur(s) frère(s).

Une fois le rakhi noué, chaque soeur fait une petite prière ou entonne une chanson pour son frère demandant sa protection, souhaitant son bonheur, sa réussite et/ou célébrant le lien qui les unit et sa perpétuation. Elles prennent alors, seule ou à plusieurs, un thali ou plateau dans lequel se trouvent une lampe remplie le plus souvent de ghee, des confiseries, comme les ladoos, la poudre servant à appliquer la tikka ainsi que des fleurs, et font tourner le thali autour de la tête de leur(s) frère(s), 3, 5 ou 7 fois, en même temps qu’elles entonnent la prière ou le chant ; ce ce qu’on appelle le aarti.

Enfin, chacune applique sur le front de son frère le tilak ou tika, apposé ici dans le cadre du caractère spirituel de la fête, et achève généralement le rituel par le lancer de quelques fleurs comme lors des cérémonies religieuses, en guise de bénédiction. Il n’est pas rare que frère et soeur partage ensuite une friandise comme les ladoos, préparés pour l’occasion. Une fois le rituel achevé, chacun s’embrasse et s’enlace et les frères offrent un cadeau à leur soeur. Il peut s’agir d’un vêtement, d’un bijou, d’argent ou tout autre objet, le but étant de combler celle qui reçoit ce présent. Notons que depuis quelques années, à Maurice, les soeurs offrent également un présent à leur frère.

« Il est important selon moi de perpétuer le lien fraternel car le travail, la vie de famille et nos autres obligations quotidiennes nous absorbent tellement que l’on peut en venir à oublier ce qui compte vraiment. Ainsi, Rakhi nous permet de ne pas oublier et ne pas négliger ce lien fondamental (…) Ce n’est pas le cadeau que l’on offre qui compte vraiment mais la protection que l’on offre et qui est représenté par ce présent. Bien sûr, à travers celui-ci, je chercherai à faire plaisir à mes soeurs que j’aime… » Vishal, août 2018.

Rakhi au delà du lien fraternel…

Rakhi est donc, avant tout, une célébration du lien affectif qui unit deux individus, peu importe que leur lien soit biologique ou non, comme l’affirme d’ailleurs différents mythes hindous. Citons par exemple celui du dieu Indra – maître de la pluie, de la foudre et du ciel – qui, lors d’affrontements entre les dieux et démons, fut disgracié par le démon Bali. Sa femme Sacchi, peinée par le détresse de son époux, demande l’aide du dieu Vishnu, protecteur de l’univers. Celui-ci lui fait don d’un bracelet de coton sacré qu’elle doit nouer au poignet de son mari en priant pour sa victoire et son bien-être. Alors Indra put vaincre le mal incarné par Bali et reconquérir sa place. C’est ainsi que le mythe confére son pouvoir sacré au cordon du Raksha bandhan.

Ainsi, le pouvoir protecteur du rakhi a traversé les âges et les lieux, venant jusqu’à nous afin de nous offrir et perpétuer le lien le plus sacré qui soit, qui transgresse les barrières sociales, ethniques et générationnelles, celui de l’amour universel…

Bonne fête de Rakhi à TOUS !


3 vues

© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • Instagram Black Round